Ski alpin

En compétition ou en loisir, le ski alpin permet de s’adonner au plaisir de la glisse et de goûter aux sensations qu’elle procure. De nombreuses stations sont dotées d’infrastructures et de matériels spécialisés permettant d’accueillir tous types de handicap, dans des conditions de sécurité et de confort adaptées à la pratique. Le ski alpin peut être pratiqué par les aveugles et mal-voyants, les handicapés debout, assis, sourds et mal entendants. Ce sport se pratique en intégration avec les valides dans le cadre du ski loisir.

HANDICAPS PHYSIQUES

  • Ski assis, pratique autonome : matériel destiné aux personnes handicapées des membres inférieurs ayant un bon usage du tronc
  • Ski assis, pratique accompagnée : matériel destiné aux personnes handicapées ne pouvant pas skier de manière autonome

HANDICAPS PHYSIQUES ET SENSORIEL

  • Ski debout, déficient visuel : un guide précède le skieur et l’informe oralement des trajectoires à emprunter
  • Personnes porteuses de handicap pouvant pratiquer debout (amputé, hémiplégie, IMC…) : prothèses, skis solidarisés ou de longueur adaptée, stabilos pour les unijambistes sont autant d’adaptations possibles pour cette pratique

 

Contact des différents clubs : 

HANDI-LOISIRS / handiloisirs@wanadoo.fr

 

ANICES / https://anices.fr